Tapis kirghizes

Tapis kirghizes

Le tissage de tapis dans la culture matérielle de tous les peuples d’Asie centrale présente une importance particulière. C’est une forme d’artisanat avec ses propres coutumes et traditions. La création des tapis est un art avec une histoire séculaire.

Les traditions de cet artisanat sont exceptionnellement variées. En effet, le tissage de tapis était un moyen exclusif de satisfaire les besoins esthétiques de certains peuples nomades d’Asie centrale. De nombreuses générations de tisserands kirghizes ont apporté leur vision et leur talent dans la création de différents types de tapis qui existent toujours et qui sont très demandés dans la société aujourd’hui.

     

Les tapis kirghizes sont réputés pour leur haute qualité. Cela est dû à la subtilité des techniques artistiques. Les techniques originaux de production et les motifs folkloriques donnent un charme inimitable aux articles.

Les traditions de tissage de tapis ont des caractéristiques spéciaux propres aux peuples nomades éleveurs. À l’époque quand il était difficile d’avoir les conditions confortables dans l’environnement nomade et les yourtes étaient juste équipées des choses les plus nécessaires, les tapis portaient un aspect esthétique et pratique en rendant le logement plus agréable et également protégeant du froid. Ils servaient de meubles et d’accessoires pour relier différentes parties de yourtes et aussi de décoration intérieure. Dehors, les yourtes étaient couvertes de tapis en feutre et les seuils étaient fermés par un petit tapis étroit. Le sol de yourte était recouvert aussi de tapis doux et chauds. Pour le stockage de diverses choses, de tapis avec les poches spéciales ont été utilisés.

Pour tous les éleveurs d’Asie centrale, les tapis font partie intégrante de la dot des filles. Rituellement, la fille qui joignait la famille de son mari devait décorer la partie intérieure de la yourte. La mère préparait au moins trois tapis pour leur fille, la future fiancée, c’est pourquoi chez kirghizes ainsi que dans d’autres peuples d’Asie centrale les femmes les plus habiles de la famille de la mariée réunissaient pour tisser les tapis avant le jour du mariage.

    

On ne peut pas affirmer que les tapis n’étaient populaires que parmi les peuples nomades. Les citadins décoraient également leurs maisons avec des tapis différents. Les meubles en bois n’étaient pas très courants à l’est à cette époque et les tapis représentaient les objets nécessaires dans les maisons.

Les Kirghizes n’ont pas développé la production des tapis à un niveau commercial, ils les fabriquaient principalement pour leurs propres besoins, mais cette situation avait changé au XIXe siècle. Aujourd’hui les tapis kirghizes acquièrent une large vogue dans le monde entier. Parmi les types de tapis les plus populaires figurent le tuch kyjiz, le chirdak, le kurak, le tchiy, l’ala-kyjiz.