Kirghizistan et la Grande Route de la Soie

Le Kirghizistan, le cœur de l’Asie centrale, a joué un rôle important sur la Grande Route de la Soie et a agi comme une sorte de pont reliant l’Est et l’Ouest. Trois branches de la route commerciale traversaient le Kirghizistan : Pamir-Alai, Chui et Fergana.

En voyageant au Kirghizistan, vous trouverez de nombreux lieux du patrimoine de la Grande Route de la Soie sous la forme de monuments tels que le caravansérail de Tash-Rabat, la tour Burana, la montagne Suleiman, le complexe architectural Uzgen.

TachRabat

L’ancien caravansérail de Tash-Rabat, situé dans la région de Naryn à plus de 3000m d’altitude, est l’un des monuments les mieux conservés de la Grande Route de la Soie. Tash-Rabat a fonctionné comme une auberge pendant la Grande Route de la Soie. Il existe également des informations selon lesquelles Tash Rabat servait de lieu de culte et de repos pour les voyageurs. Les avis des scientifiques divergent quant à la date de son apparition. On suppose que cet endroit est apparu au 10ème siècle et a servi de monastère, et au 15ème siècle un caravansérail a été érigé sur ses vestiges. La plupart des visiteurs notent l’atmosphère incroyable de cet endroit, qui vous donne l’impression d’être dans ces temps lointains.

Tour Burana

La tour Burana est un minaret archéologique et architectural situé à 12 km au sud-ouest de la ville de Tokmak. C’est l’une des plus anciennes structures d’Asie centrale. Selon les historiens, l’une des villes les plus développées se trouvait ici, la capitale de l’État de Karakhadin – la ville de Balasagyn. La tour Burana a conservé le souvenir de cette ville, qui était située sur la Grande Route de la Soie et a cessé d’exister au XIVe siècle. La hauteur du minaret était à l’origine d’au moins 40 mètres, mais en raison du tremblement de terre, elle est maintenant de 21,7 mètres. Aujourd’hui, cette structure fait partie du patrimoine de la Grande Route de la Soie et suscite l’intérêt des touristes et des scientifiques.

Sulaiman-Too

La montagne sacrée Sulaiman-Too est située dans la ville d’Och. Depuis 2009, c’est le premier site du pays classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. La montagne mesure 1140 m de long et 560 m de large. Jusqu’au XVIe siècle, Sulaiman-Too s’appelait Bara-Kuh.

Au pied de la montagne se trouve un musée, l’un des plus grands du pays. A également une mosquée, des grottes et plusieurs monuments. Les pétroglyphes et les dessins survivants indiquent que cet endroit était sacré, capable de guérir de divers maux.

Complexe architectural Uzgen

Le complexe architectural d’Uzgen est situé à Uzgen, l’une des plus anciennes villes d’Asie centrale, vieille de plus de deux mille ans. Uzgen était l’une des capitales de l’État Karakhanide et une étape importante sur la Grande Route de la Soie.

Le complexe architectural d’Uzgen est un monument historique et culturel et se compose d’un minaret et de mausolées.

Minaret d’Uzgen, construit aux 11-12ème siècles. à l’aube de l’ère Karakhanide, est l’attraction principale de la ville. La hauteur du minaret, qui rappelle la tour Burana, est et se compose de trois parties : la partie inférieure est une base octogonale ; la partie médiane est un cylindre conique ; la partie supérieure est une lanterne avec un dôme et des fenêtres cintrées.

À côté du minaret se trouvent les mausolées des souverains karakhanides, qui étaient trois tombeaux karakhanides construits aux XX-XII siècles. les mausolées sont subdivisés en celui du nord, construit en 1152, celui du sud – en 1187, et le plus ancien du milieu, construit aux X-XI siècles.